ARCHEOLOGIE en BEAUJOLAIS -PIERRES DOREES expo « éphémère » mais significative !

5 juillet 2017 Commentaires fermés sur ARCHEOLOGIE en BEAUJOLAIS -PIERRES DOREES expo « éphémère » mais significative ! Archéologie,Patrimoine Louis

Dans  le  cadre des JOURNÉES de l’ARCHEOLOGIE,  une  expo  était  présentée ce  dimanche   18 juin,  à  St LAURENT d’OINGT, rassemblant, pour  la  PREMIERE FOIS, des  collections privées ou  publiques d’objets provenant  de fouilles  ou  de prospections depuis un  siècle dans  notre région .   <

Compte-rendu de l’ exposition archéologique du 18 juin 2017 à la Chapelle de Saint Laurent

Une carte de l’occupation gallo-romaine des « Pierres dorées » entre le 1er et le IVème siècle

Le but de cette exposition était de rendre-compte de nos connaissances sur l’occupation gallo-romaine du pays beaujolais des Pierres dorées. La concrétisation de cette ambition est une carte que nous publierons sur le site de la Fédération « Patrimoine des pierres dorées » et que nous voulons perfectionner au gré des découvertes ou des informations recueillies soit dans des archives soit auprès des habitants.

Cette carte était accompagnée de deux panneaux informatifs prêtés par l’ Office du tourisme de Mornant « les Gaulois et les Romains… dans la région » et « la prospérité des campagnes ».

Notre but était de montrer que notre « pays » est une campagne ouverte, occupée et cultivée tout au long de la période romaine.

Exposition de matériel provenant de différents sites :

Nous avons exposé des objets ,des photos et des documents , de sites locaux qui ont été, soit prospectés soit fouillés et qui ont fait l’objet d’études scientifiques publiées anciennement ou récemment ou qui sont en cours de publication.

Que tous les prêteurs, particuliers ou institutionnels soient remerciés : seule leur générosité a permis cette exposition.

– Le site prestigieux de la Grange du bief à Anse pour lequel l’ ACP de Anse nous a prêté de très beaux objets , en particulier des décors peints de la salle 7 de la collection Parizot , un fragment de sarcophage et un fût de colonne « façon marbre » (Etude de J.C.Béal)

– Le site de Biers à Châtillon étudié dans les années 60 par Mr J. Chambost . Les objets appartiennent à la collection de Pierre Pin, auquel nous songeons à rendre hommage pour son apport à la connaissance de l’ archéologie locale.( Diagnostique d’une villa )

– Le site de Marzé à Morancé : la céramologue Cécile Batigne-Vallet a étudié ce site de la collection Romy et a conclu à un établissement agricole de type villa, entre le 1er et le IV ème siècle .

– Le site de Namiers à Saint Laurent d’Oingt : étudié également par C. Batigne-Vallet , ce site est comparable à celui de Biers : celui d’une villa de taille moyenne avec une chronologie d’occupation un peu plus tardive ?

– Le site du Colombier à Chessy : nous n’avions pas d’objets à présenter par défaut de prêteurs, mais nous avons présenté un panneau descriptif communiqué par l’archéologue

Romain Guichon , sur les couvertures de tuiles et les antéfixes protohistoriques du site. Nous avons aussi offert à la consultation du public l’étude complète de tout le matériel du site faite par Romain Guichon et ses collaborateurs et publié en 2015 dans la Revue Archéologique de l’ Est.

– Le site de Bel-Air de Pommiers : fouillé récemment par Damien Tourgon d’ Archéodunum, le matériel encore à l’étude n’était pas disponible et l’étude finale non encore publiée. Cependant l’association « Pomérium » a pu présenter un plan de l’établissement et des photos des fouilles. L’intérêt de ce site est qu’il révèle un ensemble complexe de bâtiments de production et de commercialisation du vin, puis un atelier de métallurgie … lié sans doute à une grande villa de domaine agricole qui n’a pas été identifiée.

De beaux objets trouvés isolés, présentés :

… pour montrer que les sites gallo-romains sont plus nombreux que ceux susnommés et que beaucoup reste encore à découvrir et à étudier , par exemple :

-un chapiteau en pierre de Lucenay, de style toscan, apparu dans un labour à Graves sur Anse

-la partie inférieure d’une meule à céréales, complète, à Marcy.

-un autel à libation en pierre calcaire prêté par son découvreur, Mr Y Bonnet

Conclusion : cette exposition a accueilli un nombre de près de 150 visiteurs sur une journée. Elle a donc permis à un large public local de mieux connaitre l’occupation gallo-romaine en pays des Pierres dorées. (C’est un des buts du projet VPAH )

Elle a permis aussi au groupe d’ « archéos » de la Fédération des Pierres Dorées, de travailler ensemble à l’élaboration de la carte, à une meilleure connaissance des objets , à l’identification des estampilles , à la familiarisation avec les tessons de céramique, à la rencontre avec les « inventeurs » des sites (souvent agriculteurs ) : c’était pour ce groupe d’étude, fondé il y a à peine un an , une première réalisation concrète de leur projet : recenser, étudier, faire connaitre l’occupation gallo-romaine de notre territoire. Encouragés par cette expérience, ils vont poursuivre leurs buts !

Si ce projet vous intéresse, si vous voulez prendre contact avec eux, faites vous connaitre auprès d’un des membres de la Fédération.

Ce C.R a été réalisé par René Dupoizat , membre « archéos » . Il est à la fois trop long et …incomplet ! veuillez m’accorder votre indulgence s’il vous plaît.

adc8e9beab479292840db8f8638b566cX