LES CROIX À POMMIERS

Jadis objets de processions, points de repère, ou simple halte de randonnée, 10 croix subsistent sur le territoire de la commune, toutes datées de la fin du XVIIIè siècle jusqu’au milieu du XXème siècle (reconstruction).

Une onzième croix, datée de 1842 (1) qui se situait devant le Café de la Place a disparu en 1925 après une collision avec un camion mais a été peinte, probablement d’après une carte postale, en 1929 par Maurice Utrillo.

Histoire

La croix n’a été reconnue comme symbole chrétien qu’au IVème siècle après Jésus-Christ sous Constantin, auparavant, seuls l’Agneau, le Poisson, l’Alpha et l’Oméga étaient utilisés par les communautés chrétiennes.

Le Christ ne figura sur la croix, au début, que sur certains sarcophages et au Xème siècle sur des bas-reliefs. Aucune croix isolée n’est antérieure à la fin du XIIè siècle.

Les croix se multiplient entre les XVème et le XIXème siècle, au gré des événements et de leurs répercussions sur le religieux.

Placées sur des carrefours, en limite des communes, sur des sommets, elle ont des fonctions différentes : protéger un secteur (comme les Vierges), repérer, commémorer, ou rappeler la Foi (croix de mission).

Elles portent autour du socle des inscriptions de prières (croix = espérance), des noms (donateur ou tailleur de pierre) et/ou invoquent les trépassés.

 

 

 

 

Voir en plein écran

Sources : (1) Archives diocésaines, D’après B. Mulmann, A la croisée des chemins, Morancé, 2016