Sous les CAILLOUX, une VOIE ?

1 mai 2017 Aucun Commentaire Archéologie Louis

Un chemin (pas) comme les  autres…                  

  DU NOUVEAU POUR L’ANTIQUITÉ  ?

44 participants « amateurs » de toute la région, 6 archéologues de l’INRAP, ARCHEODUNUM, LYON 2, réunis par « GAROM » (Amis  des Musées Gallo-Romains), un samedi, sur les traces des VOIES ROMAINES entre Lyon et Roanne.

C’est un solide début de collaboration entre « pros et passionnés » de l’archéologie, qui inaugure une nouvelle façon, pour chacun  d’apporter ses compétences ou sa connaissance du terrain à de futures découvertes. A l’initiative de GAROM, c’est une expérience NOVATRICE dans ce domaine, et POMERIUM, ainsi  que  plusieurs associations membres de la  Fédération Patrimoine des Pierres Dorées y  participent volontiers .

 SE FORMER AVANT TOUT, pour protéger

Pas de « terrassements » en vue,  mais la  mise en  place d’un  RESEAU de PERSONNES qui peut permettre de repérer, à pied, à cheval (..ou  en  avion pour ceux  qui  peuvent !) des vestiges du système de circulation, à  l’époque  gallo-romaine, dans notre  région. Et apprendre à  distinguer, si  possible une  route médiévale  ou  du 18ès., d’une  voie  antique… ce n’est pas évident , même pour des pros !! Nous en connaissons les grandes lignes, mais  les cultures, les habitations, la nature aussi, ont  souvent  transformé ou fait  disparaître  ces tracés. La  connaissance des lieux-dits, des sentiers, et  des  habitants, sera  précieuse pour  préciser ces passages, et, éventuellement, les  mettre en valeur .

Accueillis le  matin,  par  nos  amis de la  SOCIÉTÉ HISTORIQUE et ARCHÉOLOGIQUE de TARARE , et après un  « apport théorique » sur les connaissances actuelles en  matière  d’occupation et  de  réseau routier romains, et une visite des objets  découverts dans la  région de  Tarare, une   » rando-découverte » depuis  le  Col  du Pin-Bouchain jusqu’aux faubourg de Tarare, nous a fait  toucher du…pied…la  réalité  d’une  voie romaine rurale certes, mais  importante !

Soulignons aussi que, pour  le  Beaujolais,  vient  de  se  créer,  dans la même optique,  une équipe de terrain pour  prospecter en  toute sécurité ( et LÉGALITÉ ) dans  les environs, pour  la préhistoire  (avec Espace Pierres Folles) et l’Antiquité (avec ACP Anse, Archéodunum et Garom)  .  

Ce  groupe  nouveau reste  ouvert aux  passionnés  (prendre  contact  avec  Renée Dupoizat 06 71 59 08 19 ou  Louis LAUS 06 19 23 81 69 pour  notre  secteur).

Louis Laus

PS  !   RENDEZ-VOUS  DIMANCHE 18 JUIN  , de  11h à 18h30  ;  EXPO   « LE BEAUJOLAIS  des PIERRES DORÉES dans L’ANTIQUITÉ

Chapelle  ND du Mont Joly   à  ST LAURENT d’OINGT   entrée  gratuite  (voir  « évènements »)

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Tags